Actualité

Un circuit de jet-ski sème le trouble dans le parc d'Iroise

Des jet-ski dans une zone Natura 2000 en plein Parc marin d’Iroise ? Bientôt une réalité, si l’on en croit un vote récent du conseil de gestion du parc. Les associations environnementales s’opposent fermement à ce projet.

Le Parc marin d’Iroise a donné son feu vert pour la création d’un circuit de jet-ski. Une décision adoptée par le conseil de gestion du parc, le jeudi 4 juin. Le parcours destiné aux scooters des mers devrait longer le sentier côtier allant de Crozon à Camaret. La société Jet 29 pourrait, dès cet été, effectuer des randonnées avec 4 ou 5 véhicules sous l’encadrement d’un moniteur.

Scooters des mers en zone Natura 2000

Mais le projet est loin de faire consensus. Les associations environnementales membres du conseil de gestion du parc s’y sont opposées. Parmi elles, Eau et Rivières de Bretagne et Bretagne Vivante. « Le secteur est classé en zone Natura 2000 et les animaux marins et les oiseaux y sont protégés », rappelle Jean Hascoët, représentant d’Eau et Rivières et président de Baie de Douarnenez Environnement. « Ces engins sont très rapides et bruyants. Ils vont déranger poissons et oiseaux. Nous ne souhaitons pas sanctuariser le territoire. Nous voulons simplement que l’on respecte les abords de ce sentier qui est l’un des plus beaux de Bretagne », continue-t-il.

Une « porte ouverte » à d’autres autorisations

La décision a d’autant plus de mal à passer qu’elle est la première actée par le nouveau conseil de gestion dirigé par Nathalie Sarrabezolles (également présidente du Conseil départemental du Finistère) qui succède à Pierre Maille. « Nous avons du mal à comprendre que des personnes acceptent cela. Nous nous opposerions de la même manière à la création d’un circuit de moto dans le parc naturel régional d’Armorique », explique Jean Hascoët. Thierry Cantéri, directeur du Parc, s’est voulu rassurant en expliquant à nos confrères de Ouest-France que « le circuit ne pourra pas s’approcher de certaines zones pour les oiseaux et la vitesse devra être considérablement réduite dans d’autres ». Jean Hascoët reste circonspect à propos de cette mesure et craint « qu’elle soit la porte ouverte à d’autres autorisations d’activités pouvant être nuisibles à l’environnement du parc ». La société Jet 29 n’attend plus que l’autorisation finale du préfet pour lancer ses jet-ski à l’assaut des côtes de la presqu’île de Crozon.

Plus d’infos :

www.baiedouarnenezenvironnement.com