Jeremy Rifkin :« Les machines font les biens, mais ce qui fait notre humanité, c’est nous »

Actualités

Dédé l'Abeillaud : "Complétement à la ruche !"

 

Les 15 et 16 juillet, David Derrien, alias Dédé l'Abeillaud, sera à la Biocoop de Plougastel, pour y présenter son nouveau projet ! Son engagement atypique pour la biodiversité et les abeilles avait fait des remous lors de la présidentielle de 2012. Il continue depuis à s'engager pour changer les mentalités. Dédé l'Abeillaud cherche aujourd'hui à monter un spectacle pour sensibiliser les 6-9 ans aux enjeux de biodiversité et d'écologie liés à la protection des abeilles. Pour cela, il souhaite passer par le financement citoyen, mais en s'éloignant des plate-formes habituelles du net.

Le spectacle est découpé en 4 tableaux, correspondant à chaque saison.
L'automne prend des allures de drame : La reine tombe malade à cause des pesticides. Une façon de parler aux enfants des ravages des néonicotinoïdes, substance qui décime les pollinisateurs. Mais le spectacle se finit sur une note d'espoir... Chut... Dédé refuse de nous en dire plus pour ne pas gâcher la surprise ! Il accepte en revanche de nous parler de la genèse du spectacle et de son financement.

Crédit Photo : Hub

    Vos dernières créations étaient plutôt tournées vers un public adulte. Pourquoi s'adresser désormais aux enfants ?

    J'ai commencé par les adultes, car ce sont les premiers qui m'ont sollicité, c'était d'abord un choix militant. Depuis, je pense avoir fait le tour de la question avec ce public après cinq ans d'incubation. Je trouve que l'abeille est aussi un un super vecteur de communication avec les enfants, ils sont captivés par le personnage. D'autant plus que maintenant, même s'il reste beaucoup à faire avec l’Éducation Nationale, ils sont davantage sensibilisés à ces sujets. Travailler avec les enfants, c'était donc un passage obligé !

       

      De nos jours, le financement participatif notamment via le web est la solution privilégiée pour financer les projets citoyens par sa transparence. Pourtant vous vous en détournez, pourquoi ?

      C'est d'abord une question de cohérence. Ulule, par exemple, est soutenu par BNP Paribas, qui a remporté le prix Pinocchio décerné par les Amis de la Terre, pour ses investissements dans le charbon.

      En plus, c'est important pour moi de prendre le temps de parler du projet en personne, d'avoir un lien physique, du contact, d'aller vers les gens.

       

      Vous vous inspirez tout de même des pratiques du crowdfunding pour votre financement. Par exemple, vous proposez des contreparties. Comment fonctionnera votre système de dons ?

      Un bon de commande est disponible sur mon site. Mais la collecte se fera également via des rencontres physiques : par des animations comme à Plougastel-Daoulas par exemple mais aussi en prévision à Roule ta Pierre, un magasin bio à Crozon et à la foire bio de Daoulas. Je présenterai des extraits du spectacle, comme la chanson de Jean-Luc Roudaut écrite spécifiquement pour le spectacle. L'important c'est la rencontre et la discussion autour du projet. Les contreparties seront proposées directement ou acheminées par colis.

      Amaëlle Olivier

      Plus d'infos

      www.ddlabeillaud.blogspot.fr/

      www.amisdelaterre.org

      www.prix-pinocchio.org/

        AlterTour, le "militantisme du faire ensemble"

        La 9e édition de l'AlterTour aura lieu du 10 juillet au 21 août prochain ! Ce Tour de France alternatif relie en vélo diverses alternatives durables en Loire Atlantique, Mayenne, Ille-et-Vilaine, Côtes d’Armor, Finistère et Morbihan. L'occasion de découvrir dans la convivialité des acteurs de la transition, la décroissance, l’écologie, l’autogestion... pour « prendre le temps de s’arrêter sur le monde qui nous entoure, et puiser l’énergie pour construire celui que nous voulons. » explique Mathieu Fromont.

        Crédit photo AlterTour / G de Crop

        Cette année, l’AlterTour s'interroge sur la question de l’appropriation (des terres, de l'eau, du savoir...) avec le thème « Bien vivre, biens communs » pour «  réinvente[r] nos modes d’organisation collective. »

        L'AlterTour provient d'une volonté, après la victoire contre les OGM en 2008, de créer du lien dans le cadre d'un « militantisme du faire ensemble ».

        Si vous souhaitez suivre les événements de l'AlterTour, nous publierons ici chaque semaine un nouvel épisode des aventures alternatives des cyclistes. Restez connectés !

        Crédit Photo AlterTour / G de Crop

        Amaëlle Olivier

        Plus d'infos

        www.altertour.net/
        Chaine Youtube AlterTour

         

        Bleu Vert : "La cohérence est la condition de la confiance"

        Bleu Vert, entreprise de cosmétiques naturels et bio, a reçu le 17 juin dernier le prix Excellence Bio d'Aval Bio Paca. Nous avons donc rencontré Jorgen Debalt de Bleu-Vert. Il nous a parlé de cohérence, concept mis en avant pendant son discours de remerciement. Comment cette cohérence s'inscrit au sein de l'entreprise Bleu-Vert ? Découvrez-le dans cette courte interview.

         

        Plus d'infos

        www.bleu-vert.fr/

        www.avalbiopaca.com/

        Un livre pour comprendre comment naissent les maladies

        Le 6 avril dernier sortait Comment naissent les maladies. Ce livre du Professeur Belpomme explique le lien entre la santé et l’environnement. 

        Après près de dix ans de recherches personnelles, le Professeur Dominique Belpomme montre que la qualité de l’environnement influe sur la santé. Connu pour avoir lancé l’« Appel de Paris » en 2004, pétition alertant sur les liens entre santé et environnement signée par de nombreux scientifiques et politique, il propose aujourd’hui le résultat de ses recherches. Ainsi, 70 à 90 % des cancers auraient pour origine les pollutions environnementales. Le tabac, l’alcool et les déséquilibres favoriseraient l’apparition de certaines maladies telles que l’autisme, Alzheimer ou l’obésité, mais n’en seraient pas l’origine. Les perturbateurs endocriniens seraient aussi à l’origine de ces modifications environnementales et donc de ces maladies. Même si Comment naissent les maladies alerte sur ces différents facteurs, il propose aussi des pistes au quotidien pour éviter de tomber malade. Manger bio et limiter les portables et le wi-fi sont déjà des premiers pas. En considérant l’environnement comme source de certaines maladies, de nouvelles approches pourraient être ainsi créées pour leur prise en charge.

        Plus d'infos sur :

        www.artac.info/fr/artac/notre-organisation/mr-d-belpomme_000018.html

        www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-Comment_naissent_les_maladies-9...

        L'agroécologie pour changer la vie

        « Le concept de l’agroécologie est compatible avec une agriculture plus compétitive », déclarait Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, dans une interview accordée au Figaro, le 17 février 2015.

        L’agroécologie, approche écologie de l’agriculture, pourrait-elle être développée selon les mêmes objectifs de rentabilité que ceux du modèle productiviste ? Sûrement pas, selon Pierre Rabhi qui, en introduction de ce dialogue menée avec l’agronome Jacques Caplat, affirme que « le paradigme scientifico-technico-politico-lucratif actuel ne peut perdurer qu’en épuisant les ressources actuelles ». Tout au long de cette conversation, le penseur-paysan et le scientifique abordent la nécessité de revenir à une agriculture à taille humaine, respectueuse de l’environnement et en mesure de nourrir la planète. Plus qu’un simple moyen de « verdir » le système dominant, l’agroécologie apparaît ici comme un outil de transformation sociale et territoriale.

         

        L’Agroécologie, une éthique de vie, P. Rabhi, entretien avec J. Caplat, Actes Sud, 2015, 80 pages, 8 euros. 

        Plus d'infos sur :

        www.actes-sud.fr/catalogue/societe/lagroecologie-une-ethique-de-vie

        (Re)découvrir l'Europe Sauvage

        Voilà 20 000 ans que nous partageons le cycle des saisons avec la nature. C’est ce que rappelle ce beau livre qui accompagne la sortie du film Les Saisons, de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. 

        Le documentaire et l’ouvrage proposent de redécouvrir l’Europe. Une Europe sauvage fascinante peuplée de loups, d’ours, d’oiseaux enchanteurs et de chênes robustes. Et qui vit au rythme cadencé du printemps, de l’été, de l’automne et de l’hiver depuis la fin de l’aire glaciaire, il y a 80 000 ans. Les Saisons est d’abord un objet visuel : de magnifiques photos mettent en valeur cette faune et cette flore qui peuplent nos campagnes et notamment nos forêts. Forêts qui recouvraient la quasi-totalité du continent avant que l’Homme ne le défriche et l’aménage progressivement – via l’agriculture puis l’urbanisation. Car le livre s’intéresse aussi aux liens ténus existants entre trajectoires humaines et sauvages. Une façon de rappeler que notre avenir se joue avec et non contre la nature.

                        Les Saisons, S. Durand et J. Perrin, Actes Sud, 2015, 280 pages, 36 euros.           

                        Les Saisons, un film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, sortie le 27 janvier 2016. 

        Plus d'infos sur :

        www.lessaisons-lefilm.com

        www.actes-sud.fr/catalogue/espaces-naturels-parcs-nationaux/les-saisons