Actualité

« Évitons que les milieux se dégradent ! »

Poursuite de notre dossier de notre numéro d’été dédié à la randonnée dans les espaces naturels, en compagnie de Thibault Gaborit, responsable du service espaces naturels au sein du Conseil général d’Ille-et-Vilaine.

Comment les collectivités – dont le CG 35- participent-elles à la préservation des espaces naturels ?

C’est un devoir pour les collectivités de chercher à préserver des milieux, des espèces souvent menacés par l’érosion de la biodiversité. Nous devons faire en sorte de sensibiliser à cet enjeu majeur. Dans cette perspective, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine a acquis une centaines de sites, dont 52 espaces naturels sensibles ouverts au public, soit 2900 ha. Ces derniers sont aménagés à l’aide de sentiers de découverte ou d’interprétation. Notre objectif est d’apporter des informations aux randonneurs, liées aux enjeux de la préservation, aux espèces, à l’histoire de ces sites.

Certains sites –dont la pointe du Grouin - ont été fortement dégradés ces dernières années, en raison de la pression touristique, quelles actions sont entreprises pour limiter cet impact négatif sur la biodiversité ?

La pointe du Grouin est le site le plus fréquenté de nos espaces naturels départementaux (environ 350 000 visiteurs / an). Les milieux de landes comme les prairies littorales y ont en effet été sur-piétinés jusqu’à la fin des années 1990. A tel point que la pointe était devenue rase et ces milieux très dégradés : landes, bruyères, espèces patrimoniales commençaient à disparaitre… Le département a mis en place des actions pour permettre la canalisation du public en cloisonnant certains secteurs du site sur lesquels on a souhaité voir réapparaitre les milieux. Apres 15 ans d’action, le site a retrouvé sa qualité écologique et paysagère.

Quels sont les autres sites sur lesquels des actions de sensibilisation à la préservation de la biodiversité ont été menées ?

Il y a aussi le site de la pointe de la Garde guérin (St Briac), où l’on a expérimenté la création d’un sentier d’interprétation il y a un an. Nous proposons aux randonneurs des médias sonores (application Iphone, MP3…), pour les accompagner durant leur balade grâce à des témoignages, photos et autres informations complémentaires. On a aussi créé un livret de découverte pédagogique, sous une forme d’énigme à résoudre pour les familles. Dernier exemple au domaine de Careil (commune iffendic). Nous avons mis en place un observatoire ornithologique avec un accès spécifique pour les personnes handicapées. Autant d’actions qui permettent un partage des connaissances au plus large public !

Plus d’infos

www.bretagne35.com

www.ille-et-vilaine.fr

Zoom sur… le partage de connaissances !

Au-delà de l’ouverture de ces sites au grand public, près de 75 animations sont organisées durant toute l’année au sein des espaces naturels d’Ille-et-Vilaine, dont une quarantaine durant l’été. Celles-ci sont proposées par des associations comme Bretagne Vivante, la LPO, les CPIE Brocéliande et Val de Vilaine ou encore Eau et rivières de Bretagne.  

Légende : Sur la Pointe de la Garde Guérin, de nombreuses animations de sensibilisation sont proposées par les associations de protection de l’environnement. Crédit : cg35.